Des blagues au sujet de meurtres constituent une infraction, déclare le Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 19 avril 2012 - Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant une séquence diffusée dans le cadre de l’émission matinale Dean Blundell Show de la station de rock CFNY-FM (102.1 The Edge, Toronto). Le CCNR a conclu que les animateurs de cette émission ont violé le Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) lors de leur conversation au sujet de meurtres parce qu’ils y ont ajouté de la violence gratuite et ont traité un acte de violence à la légère.

Le 15 septembre 2011, les animateurs ont discuté des meurtres de deux personnes qui avait eu lieu au Mexique. Ces personnes auraient été assassinées parce qu’elles avaient publié des commentaires négatifs au sujet des gangs mexicains de trafiquants de drogue sur des réseaux sociaux. On a découvert leurs cadavres étripés et pendus sous un pont. En plus de faire des blagues au sujet de cette situation, les animateurs ont donné des détails atroces sur l’état des cadavres et ont ensuite dit que le « statut » de ces gens sur Facebook serait [traductions] « étripé » ou « dégoulinant de sang sous un pont ».

Un auditeur s’est plaint que la séquence était [traduction] « tout à fait répugnante et dégoûtante ». De son côté, la station a admis que [traduction] « la discussion était explicite et désagréable », mais a déclaré que les animateurs tentaient [traduction] « d’injecter un peu de légèreté ».

Le Comité régional de l’Ontario du CCNR a étudié la plainte à la lumière de l’alinéa 9 a) du Code de déontologie de l’ACR lequel interdit la violence gratuite sous quelque forme que ce soit à la radio, et l’article 6 qui exige la présentation appropriée de toute opinion et tout commentaire. Le Comité a statué qu’il y a eu violation des deux articles parce que « le ton désinvolte des animateurs et le luxe de détails scabreux sur l’état des cadavres n’apportaient rien à la discussion ». Il a également jugé que « les animateurs ont fait preuve d’un manque de sensibilité sans bornes et qu’ils ont franchi les limites du simple mauvais goût avec leurs éclats de rire constants et leurs nombreuses blagues au sujet des victimes » lors de cette discussion portant sur un incident réel concernant un problème grave au Mexique.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Près de 750 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante à travers le Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d’autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à

. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, anoel@ccnr.ca ou avec le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab, jmacnab@ccnr.ca ou par téléphone au (613) 233-4607.